R.Jespo

Comines-Warneton

piecesAUTO24.be

Mise à l'honneur des bénévoles Jespo-Comines

Générations en fête 2012



La commune organise prochainement une soirée au Bizet (salle des sports) au cours de laquelle la mise à l'honneur sera faite des bénévoles des clubs sportifs et associations diverses.
Chaque club a pu ainsi inscrire deux de ses bénévoles pour cette mise à l'honneur. Côté Jespo-comines,
le comité a complété deux fiches. Une pour Jean-Marie DERUWE et une seconde pour ANDRE DILLIES.

A la Jespo-comines, l'on a bien entendu pas attendu cette honorable manifestation communale
pour parler de nos bénévoles au sein du club.
Ainsi via l'EXCLUSIF et le Jesponews, Jacques Vandermarlière avait à sa façon fait un petit "encart"
sur Jean-Marie Déruwé et André Dillies.



Chez les sportifs, c'est bien connu, la troisième mi-temps
est sacrée. A la buvette, on y refait volontiers le match,les
commentaires vont bon train entre supporters et rien qu'aux
mines, on devine le résultat du match.


Lui, il n'a que rarement l'occasion de suivre les actions de jeu
de ses couleurs car pour lui, son domaine, c'est du bar à la
réserve et de la réserve au bar.


Pour lui, un match dure plus que 90 minutes chez les grands
et 40 chez les diablotins.
Le café à préparer, les vestiaires à ouvrir et à vérifier, il est
matinal à l'ouverture et ô combien éreinté à la fermeture.
De toutes les disponibilités, l'informatique n'a plus de secrets
pour lui et la gestion fichier fait partie également de son
quotidien.

Je souhaite que tous les clubs sportifs du canton puissent
compter sur pareil"vrai bénévole" pour faire tourner "la
machine" et pas seulement celle à café ou à croque-monsieur.
Ah! je dois ajouter que Notre DEDE (André Dillies) n'est pas
transférable.

Merci à DEDE et à tous les bénévoles du club.

 

Ce fût également sur les mêmes bancs d'école de M. Roger
(Storme) à la communale de B-W que l'on a appris à se
connaitre et à se supporter.
 
Les mêmes jeux à la ferme familiale du quartier
de la Garde de Dieu où les copains
de la première heure, se réunissaient pour une partie de
cow-boy, de pêche, avant que le virus du football nous
gagne tous. Fidèles supporters des Rouches et Blancs du
Standard, la Jespo grâce à lui, a revêtu depuis 1971, les
 couleurs de son club favori.

Paradoxalement, le slogan :"Nous avons la même passion
mais pas le même maillot" lui va comme  un charme puisque
depuis plus de 30 ans, il sillonne les clubs régionaux et
provinciaux le sifflet à la main et les cartons jaune et
rouge de l'autre.

Il est également au petit soin des équipes séniors où il
aurait sans doute encore voulu voir évoluer son
Mitche&son Tof.Après les matchs, il dégaine généreusement
ses pistolets mais pendant, il peut (dé)verser chaudement
et abondamment larmes et critiques.

Franchement, on ne le changera plus notre Zan-Marie (Deruwe)
et tant mieux pour la Jespo-comines.


 

 

 


Publié le: Lundi 09 avril 2012 (4537 lectures)
Copyrights © par jespo-comines

Format imprimable  Envoyer à un(e) ami(e)

[ Retour ]